Comment protéger ses yeux de la lumière bleue ?

Ordinateurs, tablettes, smartphones, téléviseurs, les écrans sont partout et, au quotidien, pour le travail ou les loisirs, nous passons sans cesse de l’un à l’autre, quand nous n’avons pas un œil sur deux écrans distincts en même temps ! Les conséquences sur la vue ne sont pas anodines, le phénomène dit de la lumière bleue produite par tous ces écrans fatiguant les yeux. Pour s’en protéger et réduire ses effets néfastes, de plus en plus de dispositifs existent et il faut veiller à les utiliser.

Les dispositifs anti-lumière bleue de nos appareils

Avant toute chose, il est bon de connaître les usages. La lumière bleue produite par les leds de nos écrans est beaucoup plus agressive quand la lumière naturelle est plus faible. Ainsi, il est recommandé de limiter l’usage des écrans le soir et de cesser de travailler sur un ordinateur ou un smartphone deux heures avant d’aller se coucher, la lumière bleue étant à l’origine de troubles du sommeil.

Ensuite, chez soi, mieux vaut privilégier les éclairages indirects, « doux », qui ne produisent pas une lumière « blanc froid », très agressive pour les yeux et notamment la rétine. On sait désormais que la lumière bleue est un facteur de risque supplémentaire de développer une DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge).

 

Enfin, ne pas négliger les dispositifs de réduction d’émission de lumière bleue dont sont pourvus la plupart de nos appareils. Sur votre ordinateur, en vous rendant dans les paramètres, vous aurez accès aux réglages de luminosité de l’écran. Le paramètre d’usine  est souvent réglé sur un pourcentage de luminosité élevé que vous pouvez réduire.

De la même façon, la grande majorité des smatphones est aujourd’hui équipée d’une fonctionnalité « confort des yeux ». En l’activant, vous obtenez une luminosité d’écran beaucoup moins intense. Certes, l’aspect « jauni » du fond d’écran n’est de prime abord pas très attractif, mais on s’y fait très vite et vos yeux vous remercieront de l’utiliser.

Les lunettes anti lumière bleue

Au-delà de ces adaptations, la meilleure protection reste les lunettes anti lumière bleue. Elles sont parfois décriées, certains arguant que leurs vertus soi-disant protectrices sont avant tout un argument marketing pratique qui permet aux opticiens de facturer plus cher une paire de lunettes. Pourtant, leur efficacité est bien prouvée, car il est avéré que l’exposition aux écrans fatigue les yeux et dérègle les cycles de sommeil. Ces lunettes sont équipées de verres qui ont subi un traitement antireflet. Un traitement qui peut varier.

Ainsi, selon vos préférences, ce traitement peut diminuer le rayonnement lumineux de 10 % comme de 50 %. On retrouve, lorsqu’on porte des lunettes anti lumière bleue, cette vision jaunie déjà mentionnée et la différence est très visible en mettant puis en retirant ses lunettes. Et vous vous rendrez compte qu’avec des lunettes anti lumière bleue, vous êtes nettement moins ébloui. Les bénéfices ne tarderont pas à se faire sentir : maux de tête moins fréquents, pas de picotements des yeux en fin de journée, risque d’insomnie nettement réduit. Si vous n’avez pas encore franchi le pas, c’est le moment.

Rate this post
Articlе Spоnsоrisé