Le jour du dépassement et épuisement des ressources de la planète

Cette année, en seulement 6 mois et 28 jours, l’humanité a utilisé l’ensemble des ressources disponibles sur la planète pour l’année. Depuis le 29 juillet 2021, nous vivons donc à crédit. Et même si l’année 2020 a vu un recul du jour du dépassement en raison de la crise sanitaire, la relance économique a entraîné un retour en arrière. Aujourd’hui, il nous faudrait 1,7 Terre pour continuer à vivre ainsi.

Comment est calculée cette date du jour du dépassement ?

Chaque année, sur la base de données statistiques, l’ONG américaine Global Footprint Network calcule le jour du dépassement. Il s’agit de la date à laquelle l’humanité aura épuisé toutes les ressources renouvelables en une année par la planète. Celle-ci est calculée en divisant la biocapacité de la Terre par l’empreinte écologique des êtres humains et en multipliant par le nombre de jours dans l’année.

L’ONG calcule aussi le jour du dépassement propre à chaque pays, ainsi celui de la France correspond au 7 mai 2021. Notons que le pays ayant le jour du dépassement le plus précoce est le Qatar avec une date calculée au 9 février 2021 !

Quelles sont les causes de ce dépassement des ressources ?

Tout comme le réchauffement climatique, l’épuisement des ressources de notre planète ne présente qu’un seul et unique responsable : l’être humain ! En effet, l’accroissement de la population mondiale ainsi que notre mode de vie moderne nécessitent une grande quantité d’énergie. Les ressources nécessaires étant la plupart du temps non renouvelables, elles s’épuisent.

Malheureusement, l’absence de prise de conscience de ces problématiques par une grande partie de la population entraîne l’humanité et la planète sur une pente dangereuse. Si rien n’est fait pour enrayer cette surconsommation des ressources planétaires, les dégâts pour la faune et la flore, ainsi que pour les êtres humains, seront irréversibles.

Quelles solutions pour la planète ?

Si nous voulons continuer à vivre convenablement ou même à vivre tout simplement, il est primordial de trouver des solutions. Et il n’y a pas de miracle, pour éviter l’épuisement des ressources naturelles, nous devons absolument changer de mode de vie. Consommer moins et consommer mieux, utiliser des énergies propres, réduire nos déchets et même faire moins d’enfants sont des résolutions accessibles à tout le monde.

Mais même si les actions individuelles peuvent faire avancer les choses, les actions collectives à l’échelle des États sont nécessaires. Ainsi de nombreux pays se sont engagés à réduire leur consommation d’énergie et à utiliser des énergies renouvelables. Seulement, ces actions restent bien souvent insuffisantes en regard du désastre écologique qui touche notre planète.

De l’espoir malgré tout pour notre planète ?

Ces dernières années, la population, notamment les plus jeunes, semble de plus en plus concernée par le bien-être de la planète. Vous avez sûrement déjà entendu parler de Greta Thunberg. Cette militante écologiste a réussi l’exploit de mobiliser nombre d’adolescents partout dans le monde lors de grandes marches pour le climat. À peine sortie de l’enfance, elle n’a pas hésité à interpeller les plus grands dirigeants du monde afin de les mettre devant leurs responsabilités. Espérons que ce sursaut écologique ne soit que le début d’une prise de conscience planétaire et qu’à l’avenir nous n’ayons plus besoin de calculer le jour du dépassement.

Rate this post
Articlе Spоnsоrisé