Qu’est-ce que le 3e pilier 3b libre ?

Le troisième pilier suisse se décline en deux types de placements : le 3e pilier lié et le 3e pilier libre. Ce dernier, plus souple, permet de prévoir la retraite, mais est également intéressant pour financer les projets personnels.

3e pilier 3a et 3e pilier 3b : quelles différences ?

Le 3e pilier 3a lié comporte des conditions particulières. Il est réservé aux personnes travaillant en Suisse, et le souscripteur reste le seul assuré. Il existe des plafonds de versement et un ordre obligatoire de bénéficiaire en cas de décès. Par contre, les cotisations annuelles sont déductibles de l’ impôt sur le revenu.

Le 3e pilier 3b est quant à lui beaucoup plus flexible :

  • Tout le monde peut placer une épargne 3e pilier, peu importe l’âge, la nationalité, l’activité ou la résidence. Même les étrangers et les personnes qui ne travaillent pas peuvent souscrire à cette prévoyance.
  • Il est possible de désigner un ou plusieurs bénéficiaires distincts de la personne qui verse les primes. Par exemple, vous pouvez ouvrir un 3e pilier 3b libre et payer pour votre conjoint ou votre enfant.
  • Le montant des cotisations n’est pas limité par des plafonds. Il est possible de verser autant d’argent que vous le souhaitez, au rythme qui vous convient (primes uniques ou périodiques). Bref, le souscripteur choisit lui-même les modalités de paiement.
  • En cas de décès, il n’y a pas d’ordre de bénéficiaires obligatoire. Il faut seulement respecter la réserve héréditaire. Pour le reste, vous êtes libre de désigner les bénéficiaires.
  • Il est possible de retirer l’argent à tout moment sans obligation de présenter un motif.

En contrepartie de cette souplesse, il existe cependant un inconvénient : les cotisations du 3e pilier 3b ne font pas l’objet de déductions fiscales.

3e pilier 3b libre, un 3e pilier « assurance »

Il est possible de souscrire à un troisième pilier 3a auprès d’une banque ou d’un assureur. Par contre, le troisième pilier 3b doit être souscrit uniquement dans une compagnie d’assurance, ce type d’offre n’est pas disponible chez les établissements bancaires.

Un 3e pilier souscrit auprès d’un assureur présente plusieurs avantages :

  • Le rythme de paiement des primes est fixé à l’avance selon vos possibilités. Vous travaillez donc régulièrement et sur le long terme pour constituer un vrai capital.
  • En cas d’incapacité à verser les cotisations (ex : arrêt de travail), vous pouvez bénéficier des prestations de l’assureur. Selon les termes du contrat, celui-ci va payer les primes à votre place.
  • Les capitaux et les intérêts sont garantis. Le montant du capital à toucher à la fin du contrat est déjà déterminé. Le montant à verser aux bénéficiaires en cas de décès est également établi à l’avance. Même chose pour les taux d’intérêt : le rendement du 3e pilier est assuré par un taux technique fixe.
  • Vous êtes sûr de ne pas perdre votre argent. Si l’assureur se trouve dans l’incapacité de rembourser la somme qui vous est due, celle-ci est transférée dans une autre compagnie qui s’occupera de sa gestion.

Pour bénéficier pleinement d’un 3e pilier 3b libre, il est plus intéressant de réaliser un placement de longue durée qui assure un meilleur rendement. Par ailleurs, même s’il est possible de retirer l’épargne à tout moment, vous risquez de toucher une valeur de rachat très inférieure à la somme placée, avec l’obligation de payer des pénalités.

Les avantages fiscaux du 3e pilier 3b libre

Le 3e pilier lire ne bénéficie pas de déductions d’impôt. Par contre, les cantons proposent parfois des avantages fiscaux, il est donc utile de se renseigner pour savoir ce qui s’applique chez vous. Au moment du retrait, le capital est exonéré d’impôt. En cas de décès, le capital perçu par les enfants n’est pas soumis aux droits successoraux.

Rate this post
Articlе Spоnsоrisé